La pandémie de COVID-19 affecte fortement les résultats financiers de Brussels Airlines pour l’année 2020

La pandémie de COVID-19 affecte fortement les résultats financiers de Brussels Airlines pour l’année 2020

La compagnie aérienne clôture l'année 2020 avec un EBIT ajusté de -293 millions d'euros

 

  • Conformément aux attentes liées à la crise du Covid 19, Brussels Airlines a enregistré une perte de 293 millions d'euros pour l'exercice 2020.
  • Pertes et cash-out limités grâce à des mesures rigoureuses de réduction des coûts et de gestion de la trésorerie.
  • Le chiffre d’affaires a baissé de 72%, soit à 414 millions d'euros, et le résultat d'exploitation a diminué de 53%, principalement en raison de la baisse de la production.
  • Le nombre de passagers a diminué de 77%, soit à 2,4 millions.
  • Le plan de transformation Reboot a été intensifié et accéléré pour contrecarrer l'impact de la crise et ainsi créer les bases pour une rentabilité d'ici 2023.
  • L'année 2021 prévoit un renforcement progressif des capacités, mais restera une année difficile. La saison estivale est essentielle.

 

2020 a été une année sans précédent pour le secteur du transport aérien, y compris pour Brussels Airlines. Avec un plan de restructuration déjà en cours au début de 2020, Brussels Airlines a pris un bon départ en janvier et février, lorsque soudainement la demande a commencé à s'effondrer rapidement quand le coronavirus a trouvé son chemin jusqu'en Europe. Le deuxième trimestre a été marqué par un lockdown mondial, lorsque, fin mars, Brussels Airlines a décidé d'immobiliser sa flotte pendant 12 semaines en opérant uniquement des vols de rapatriement et de fret. Le 15 juin, la compagnie a repris un programme de vols réduit, avec une gestion quotidienne très ciblée de l’offre et une capacité offerte misant sur un maximum de flexibilité pour garantir des vols cash positifs et de préserver sa trésorerie d'une nouvelle détérioration. Depuis le redémarrage en juin, Brussels Airlines a terminé chaque semaine avec des opérations positives en termes de trésorerie, c'est-à-dire a réussi à couvrir toutes les dépenses liées aux vols avec les recettes correspondantes. Néanmoins, les coûts fixes tels que les prêts d'avions, les dépenses au niveau du personnel, les loyers, etc. restent et ne sont pas couverts par le nombre très restreint de vols.

L'été 2020 a montré une reprise prometteuse du trafic avec une forte demande pour les voyages de loisir sur le réseau européen, ainsi que pour le réseau africain.  Toutefois, une deuxième vague du Covid-19 a à nouveau ralenti la demande après l'été. En raison des restrictions de voyages en vigueur dans le monde entier et pour atteindre l'objectif de vols « cash positifs », la capacité a encore diminué en octobre et novembre pour atteindre le niveau de -78 % par rapport à la même période en 2019. La demande restant beaucoup plus stable sur le segment africain que sur le secteur européen, la compagnie aérienne s'est concentrée pour le reste de la saison d'hiver sur son réseau africain, en combinaison avec des vols d'apport européens. Vers la fin de la période des vacances de fin d'année, un autre pic de demandes a été enregistré sur le segment des loisirs européens et sur le réseau africain. La capacité pour toute l’année a été gravement touchée par la crise, avec 74% de vols en moins par rapport à l'année précédente.

Story image

 

En raison de la crise du Coronavirus, le chiffre d’affaires de Brussels Airlines1 a chuté de 72%, et est donc passé à 414 millions d'euros (contre 1.473 millions d'euros l'année précédente). Le résultat d'exploitation a été 71% inférieur à l'année précédente, soit un résultat de 456 millions d'euros (année précédente : 1.555 millions d'euros).

Les coûts d'exploitation ont diminué de 53%, à 749 millions d'euros (année précédente : 1.582 millions d'euros), principalement en raison de la baisse des volumes. En particulier, les dépenses pour le carburant et les charges ont été respectivement 74% et 68 % inférieures à celles de l'année précédente. Cela fait plus que compenser l'effet de la comptabilisation des provisions et des dépenses déjà engagées pour les mesures de restructuration, qui s'élèvent à 47 millions d'euros.

L'EBIT ajusté de Brussels Airlines est tombé à -293 millions d'euros (norme IFRS) pour l'exercice 2020 (année précédente : -27 millions d'euros). La marge EBIT ajustée a diminué de 69,0 points de pourcent pour atteindre -70,8% (année précédente : -1,8%). L'EBIT est tombé à -332 millions d'euros (année précédente : -32 millions d'euros). La différence par rapport à l'EBIT ajusté est principalement due à des pertes de valeur sur les droits d'utilisation d'avions s'élevant à 33 millions d'euros.

Avec 2,4 millions de passagers, Brussels Airlines a transporté 77% de passagers de moins que l'année précédente (année précédente : 10,3 millions). La capacité a dû être réduite de 71% et les ventes ont chuté de 75%. Avec 68,3%, le taux d'occupation a été inférieur de 13,2 points de pourcent à celui de l'année précédente (81,5%). Les yields moyens ont augmenté de 1,0% après correction des effets de change. Le chiffre d’affaires trafic a diminué de 72% pour atteindre 384 millions d'euros (contre 1.386 millions d'euros l'année précédente).

Nouveau CEO

Depuis le 1er mars, Peter Gerber est le nouveau CEO de Brussels Airlines. Outre son rôle de CEO et de CCO de Brussels Airlines, Peter Gerber rempli également le rôle de Lufthansa Group Chief Representative for European Affairs. Il s'attachera à garantir la continuité de la compagnie aérienne, à poursuivre la mise en œuvre du plan Reboot Plus afin de créer un avenir rentable pour la compagnie et à guider la compagnie aérienne à travers la crise de manière durable.

"2020 a confronté Brussels Airlines et l'ensemble du secteur de l'aviation à la plus grande crise de son histoire. Je tiens à remercier toutes les personnes concernées pour leur soutien pendant cette période difficile : les employés, les partenaires et nos clients. L'évolution rapide des restrictions de voyage et des mesures sanitaires ainsi que la chute sans précédent de la demande et de la production ont constitué de grands défis pour tout le monde chez Brussels Airlines. Depuis le début de la crise, Brussels Airlines et ses employés ont cependant fait preuve d'une incroyable résistance, même pendant le chômage temporaire à grande échelle qui perdure encore aujourd'hui dans l'entreprise. J'ai l'intention de faire perdurer l’esprit passionné de Brussels Airlines pour continuer à transformer l'entreprise en une entreprise rentable".
Peter Gerber,
CEO de Brussels Airlines

Reboot Plus crée les bases d'un avenir rentable

Afin de répondre à la crise et à l'attente d'une lente reprise de la demande, ainsi que pour créer les bases pour une entreprise résistante et durable après la crise, Brussels Airlines a intensifié et accéléré son plan de transformation Reboot, en réduisant sa flotte de 25% et ses effectifs de 20%, grâce au soutien financier de Lufthansa (170 millions d'euros d'injection de liquidités, dont 70 millions pour la restructuration). Dans le cadre de l'ajustement de la flotte, les droits d'utilisation de deux Airbus A330-200 et de huit Airbus A319 ont été amortis. Un accord avec ses partenaires sociaux a permis à la compagnie de préserver 80% de ses effectifs. Grâce à des mesures alternatives de départ de la compagnie, les licenciements forcés ont été réduits au minimum. Aujourd'hui, 18% des 20% de réduction des effectifs sont en place et tous les accords ont été conclus pour réduire la flotte. En outre, de nouvelles conventions collectives de travail ont été négociées avec toutes les catégories de salariés. Un prêt de 290 millions d'euros a été accordé par le gouvernement belge pour surmonter la crise, dont Brussels Airlines a retiré une première tranche en décembre et une seconde en février.

"En 2020, le plan Reboot Plus était axé sur la restructuration. En 2021, la deuxième phase du plan commence, c'est-à-dire la phase d'amélioration. En effet, le plan de transformation ne se concentre pas uniquement sur la réduction des coûts, mais aussi sur le changement de notre façon de travailler et sur les investissements stratégiques, comme les projets de digitalisation - par exemple, une nouvelle plateforme de réservation, la digitalisation des opérations au sol, ... Dans le cadre de notre transformation vers un avenir rentable, nous voulons aussi plus que jamais poursuivre nos efforts au niveau de la durabilité, comme le rajeunissement de la flotte, la réduction du CO2 et la réduction des déchets".
Peter Gerber, CEO de Brussels Airlines

 

Perspectives 2021

Brussels Airlines prévoit actuellement d'augmenter progressivement sa capacité d'ici les mois de juillet et août, renforçant ainsi sa position de compagnie aérienne nationale de la Belgique, avec un fort accent sur les voyages de loisirs et son réseau en Afrique. Toutefois, la flexibilité reste essentielle, car la crise continue à être très imprévisible et les restrictions de voyage ont profondément modifié les habitudes de réservation des clients, qui se tournent désormais vers les réservations de dernière minute. Pour l'ensemble de l'année, la compagnie aérienne prévoit d'opérer à 55% de ses niveaux de capacité de 2019.

 

"Bien que nous ayons une vision limitée de la reprise de la demande en raison du comportement du marché en matière de réservations de dernière minute pendant la crise, nous espérons que 2021 verra une tendance positive de la demande dès que le programme de vaccination avancera à grande échelle et que les restrictions de voyage seront progressivement levées. Une stratégie de tests et de vaccination fiable reste essentielle pour une reprise de l'ensemble du secteur de l'aviation et du tourisme. Il est donc de la plus haute importance que le gouvernement belge tienne compte de l'industrie aéronautique dans son plan de relance économique. Il est crucial d'offrir des perspectives à nos employés. La saison estivale s'avérera très importante et nous restons prudents, car cette année restera très difficile. Nous continuerons à nous concentrer sur notre gestion très stricte de la trésorerie et des coûts, y compris les vols cash positifs, le chômage temporaire et les cash-out très limités, ainsi que sur la mise en œuvre de notre plan Reboot Plus pour respecter notre business plan et créer un avenir rentable".
Nina Öwerdieck, CFO de Brussels Airlines

 

 

A propos de Brussels Airlines

Brussels Airlines est la compagnie aérienne nationale belge reliant la capitale de l'Europe à plus de 70 destinations dont 15 en Afrique, son marché clé, 60 en Europe, 2 en Amérique du Nord et Tel Aviv. L'entreprise emploie actuellement 3.100 personnes et exploite 38 avions.

Pour faire face à la pandémie du coronavirus, Brussels Airlines s'est engagée à appliquer les mesures sanitaires les plus strictes et à suivre les recommandations de l'AESA (Agence européenne de la sécurité aérienne). En outre, depuis le début de cette crise, la compagnie aérienne a adapté son offre de vols sur base de la demande du marché et des différentes restrictions de voyage.

Grâce à son positionnement « no compromise », Brussels Airlines combine des tarifs compétitifs aux conditions flexibles avec la plus haute qualité de service. Avec ses chefs étoilés belges, sa large offre de nourriture et de boissons belges et ses six Belgian Icons, Brussels Airlines est un véritable ambassadeur de son pays, amenant le monde en Belgique et le meilleur de la Belgique vers le reste du monde.

Brussels Airlines joue un rôle important dans l'économie belge en générant plus de 40.000 emplois directs et indirects et fait partie, au travers de son hub à Brussels Airport, du deuxième moteur économique de la Belgique. En 2019, la compagnie aérienne a transporté plus de 10 millions de passagers vers, depuis et via Brussels Airport.

Brussels Airlines offre une capacité de fret, commercialisée par Lufthansa Cargo sur tous ses vols. La compagnie aérienne assure également l’entretien quotidien de sa flotte.

Aujourd’hui, une des quatre compagnies aériennes membres du Lufthansa Group (Austrian, Brussels Airlines, Lufthansa et Swiss) et membre de Star Alliance, l'entreprise a été fondée en 2002 et est détenue à 100% par la Deutsche Lufthansa AG.

Plus d'informations sur brusselsairlines.com

Brussels Airlines
b.house
Zone General Aviation - Airport Building 26
1831 Diegem