Brussels Airlines double le nombre de ses vols vers Freetown et Monrovia

Brussels Airlines double le nombre de ses vols vers Freetown et Monrovia

La compagnie aérienne belge souhaite soutenir la région dans sa relance économique

Mardi 23 juin 2015 — Brussels Airlines double son offre de vols de et vers Freetown (Sierra Leone) et Monrovia (Libéria). Dès le 8 septembre prochain, les deux pays de l’Afrique de l’Ouest seront reliés quatre fois au lieu de deux fois par semaine au départ de Brussels Airport. "Durant la crise d’Ebola, nous n’avons à aucun moment abandonné ces deux pays et maintenant nous souhaitons les soutenir pleinement dans la relance de leur économie" fait remarquer Lars Redeligx, Chief Commercial Officer de Brussels Airlines qui s’est rendu en Sierra Leone pour voir de près la situation sur place.

Le mois dernier, la fin de l’épidémie d’Ebola a été déclarée au Libéria, et en Sierra Leone. 
Le nombre de nouvelles infections est en baisse avec une propagation du virus qui semble diminuer rapidement. Les deux pays se préparent ainsi à une reprise économique à laquelle Brussels Airlines souhaite contribuer en augmentant le nombre de ses fréquences vers ces deux pays pour ainsi améliorer leur connectivité avec l'Europe et les États-Unis.

 

Quatre vols par semaine

Dès le 8 septembre prochain, Brussels Airlines va doubler les fréquences de et vers la Sierra Leone et le Libéria.

Les deux destinations seront alors desservies quatre fois au lieu de deux fois par semaine pour offrir davantage de flexibilité aussi bien aux passagers qu’au transport de fret. Les vols auront lieu tous les mardis, mercredis, vendredis et dimanches. Tous les vols pourront être combinés, via Brussels Airport, avec d’autres destinations de Brussels Airlines, notamment vers la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Suisse, l'Italie, la Scandinavie et les Etats-Unis.

 

Soutenir la reprise économique

« L’augmentation des fréquences représente un investissement important de Brussels Airlines dans l’accessibilité qui est cruciale pour les deux pays travaillant intensément à une reprise économique ", a déclaré Lars Redeligx. «Nous sommes la seule compagnie aérienne européenne à ne jamais avoir laissé tomber le Libéria, la Sierra Leone et la Guinée. Ainsi, malgré la crise d’Ebola, nous avons pu accueillir jusqu’à présent plus de 80.000 passagers à bord de nos vols et pu transporter plus de 2.000 tonnes de fret, en majorité des approvisionnements en soins de santé".

 

Les trois pays concernés mettent tout en œuvre pour se remettre au plus vite de la crise, car l'épidémie d'Ebola a non seulement bouleversé la vie de leurs citoyens, mais a également causé d'importants dégâts économiques. "Lors de la visite de ces pays, nous avons eu l’occasion de constater que les autorités locales et les organisations d’aide internationale et les ONG gèrent la crise avec beaucoup de professionnalisme. Nous sommes ravis d’avoir pu y contribuer en tant que compagnie aérienne et nous avons reçu beaucoup de reconnaissance et de gratitude de la part de ces pays, des remerciements que je souhaite certainement partager avec nos équipages et le personnel au sol qui nous ont permis de continuer nos opérations.

Quelques semaines après avoir étendu notre offre de vols vers la Guinée, nous nous réjouissons de pouvoir aussi augmenter nos fréquences vers la Sierra Leone et le Libéria. De bonnes liaisons aériennes sont essentielles pour assurer le développement des deux pays. Nous continuons également à poursuivre notre campagne de sensibilisation "Africa Is Not Ebola" et prévoyons plus tard dans l’année, dans ce cadre, une mission économique avec des entreprises et ONG dans les régions concernées".