Brussels Airlines regrette l’annonce d’une grève malgré de nouvelles négociations

Les délégations syndicales représentant la communauté de pilotes de Brussels Airlines ont appelé à des actions de grève le lundi 14 mai et le mercredi 16 mai. Ces mesures toucheront plus de 60.000 passagers - vacanciers, navetteurs et voyageurs d'affaires. Les informations à propos des vols sont disponibles sur brusselsairlines.com et seront continuellement mises à jour. 

Brussels Airlines regrette profondément que les actions de grève déclenchées par ses partenaires sociaux représentant la communauté des pilotes de la compagnie aérienne provoquent des perturbations massives dans les programmes de vols de lundi et mercredi prochains.

La grève aura un impact sur les vols de Brussels Airlines à destination et en provenance de Bruxelles les 14 et 16 mai.  278 vols à destination et depuis Bruxelles étaient programmés ce lundi et 279 vols ce mercredi, affectant respectivement 34.000 et 29.000 passagers.

"Malgré le fait que nous mettions tout en œuvre afin de réduire au maximum les inconvénients pour nos passagers, la grève a aura des conséquences inévitables sur modalités de voyage, ce pourquoi nous tenons à nous excuser sincèrement. Nous avons mobilisé un maximum de personnel et avons augmenté la capacité de notre Service Center afin d'assister nos clients autant que possible lors de leurs changements de réservation ", explique Thibault Demoulin, Chief Operating Officer de Brussels Airlines. "Du point de vue de Brussels Airlines, la grève est incompréhensible, puisque la compagnie a soumis des offres substantielles aux délégations syndicales du cockpit ", poursuit Thibault Demoulin.

La priorité est donnée aux voyageurs bloqués

Il faut s'attendre à des perturbations importantes des opérations aériennes durant les jours de grève.

Les passagers réservés sur un vol le lundi ou mercredi ont la possibilité d’effectuer gratuitement une nouvelle réservation ou annuler leur réservation actuelle sans frais supplémentaires avec  un remboursement du billet. Les voyageurs bloqués à leur destination seront pris en charge au maximum, et ce y compris l'hébergement à l'hôtel, les options alternatives de voyage sur Brussels Airlines ou sur les compagnies aériennes du groupe Lufthansa ou d'autres transporteurs disponibles.

Les passagers Brussels Airlines peuvent trouver les informations concernant leurs réservations et les changements d’horaires de vols sur www.brusselsairlines.com. Toutes les informations à propos des annulations seront continuellement actualisées durant toute la journée.

Les clients qui ont fourni leurs coordonnées seront informés des changements apportés à leur vol par Brussels Airlines via SMS et e-mail. Brussels Airlines conseille à tous les passagers ayant une réservation pendant la période de grève de vérifier le statut de leur vol via www.brusselsairlines.com avant de se rendre à l'aéroport. En cas d'annulation du vol, Brussels Airlines recommande de ne pas se rendre à l'aéroport mais de contacter le Brussels Airlines Service Center ou, si le vol a été réservé par l'intermédiaire d'une agence de voyage (en ligne), de contacter leur agence.

Début d'un nouveau processus de conciliation

Une première proposition de « flexible benefit plan » , qui prévoyait à partir du 1er janvier 2019 une augmentation de 3% du salaire mensuel brut des pilotes et de 3% supplémentaires à partir de 2020 s'il n'y avait pas de croissance, avait été refusée par les pilotes.

Aujourd'hui, afin de donner une nouvelle chance aux négociations, la direction de Brussels Airlines a fait une nouvelle proposition. En effet, à la suite des dernières discussions entre la direction de Brussels Airlines, les représentants syndicaux et les pilotes, toutes les parties concernées sont parvenues à la conclusion que ces dernières semaines et ces derniers mois, les négociations étaient trop axées sur l'augmentation des salaires plutôt que sur l'amélioration de l'équilibre travail-vie sociale, ce qui semble être la préoccupation prédominante de la communauté des pilotes.

L'objectif était maintenant de renforcer le groupe de travail déjà établi sur les prestations de vol (charge de travail) afin d'arriver à des propositions concrètes. Compte tenu des réactions reçues, la direction a décidé d'affecter des ressources supplémentaires à ce groupe de travail et de réaffecter une partie des fonds prévus à l'amélioration des plannings des vols et à la planification des vacances.

La direction de Brussels Airlines a proposé de finaliser une planification concrète énumérant toutes les initiatives, afin d'accélérer le processus. Pour couvrir la période de mise en œuvre d'une nouvelle proposition à convenir, des mesures de compensation intermédiaires sont en cours d'élaboration, celles-ci pouvant être mises en œuvre à court terme. 

"Nous regrettons profondément le refus de notre nouvelle offre, qui se concentre sur la principale préoccupation de nos pilotes - un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Nous savons que c'est le plus important pour eux", explique Christina Foerster, CEO de Brussels Airlines. "Nous sommes également préoccupés par la mise en œuvre de ces actions, car nos partenaires sociaux ont annoncé une grève avant même que le nouveau processus de conciliation n'ait commencé. Il va sans dire que nous restons ouverts à un dialogue transparent et constructif, car nous continuons à chercher une solution qui, d'une part, répond aux préoccupations de nos pilotes et, d'autre part, ne met pas en jeu l'avenir de notre entreprise. La délégation syndicale continue de proposer les mêmes 12 points, équivalant à une augmentation totale des coûts de 25% pour l'entreprise. Il serait irresponsable pour l'avenir de notre entreprise et de ses 3900 employés d'accepter cela."